LES ÉCO-QUARTIERS

Les éco-quartiers

Instauré en 1995 par la Ville de Montréal, le programme Éco-quartier est un programme d’action et d'éducation environnementales ancré dans les milieux locaux et articulé autour des notions de sensibilisation, d’information, de formation et de participation citoyenne. Les objectifs sont de promouvoir l’écocivisme et d’améliorer le milieu de vie des Montréalais.e.s par le biais d’actions environnementales menées par les citoyens qui sont appelés à devenir de véritables acteurs de changement.

Actuellement, 18 éco-quartiers sont implantés dans 15 arrondissements de la Ville de Montréal, ce qui leur permet de rejoindre plus de 90 % de la population montréalaise soit près de1,5 millions de citoyen.ne.s.

Par leurs actions d'éducation et de sensibilisation, les organismes porteurs du programme Éco-quartier favorisent l’engagement communautaire en aidant les citoyens à prendre eux-mêmes en charge les défis environnementaux et participent à la création d’emplois et d’opportunités de stages permettant à des jeunes d’acquérir des compétences en environnement. Ainsi, il va sans dire que le programme accroît significativement la portée des programmes municipaux en matière d’environnement et contribue au renforcement des capacités des citoyens.

1. LA PROPRETÉ

Amélioration des ruelles

Corvées de nettoyage avec les résidents

Sensibilisation à la propreté canine

2. LA GESTION ÉCOLOGIQUE DES MATIÈRES RÉSIDUELLES

Distribution de bacs de recyclage et de compost

Participation à l'implantation de la collecte sélective

Ateliers sur le compostage

Vermicompostage

Création de sites de compostage collectifs

Bazars du réemploi

3. EMBELLISSEMENT

Distribution et plantation de fleurs

Murales

4. LA NATURE
EN VILLE

Promotion de la biodiversité

Agriculture urbaine

Plantation d’arbres et arbustes

Verdissement des espaces vacants

Revitalisation des berges

Ruelles vertes

Historique

1987

Le programme Éco-quartier tient son influence du rapport Bruntland, publié en 1987, où s'articule le concept de développement durable

1992

Cette année-là, le Plan directeur de la gestion des déchets est lancé par la Ville de Montréal qui décide aussi d'étendre la collecte sélective de matières recyclables. La sensibilisation apparait comme le moyen le plus efficace d'augmenter la participation des citoyens. Un nouveau service municipal est créé, celui de la propreté.

1995

La ville de Montréal est découpée en 51 districts électoraux et l'administration du moment détermine qu'un éco-quartier est nécessaire pour chacun des districts. Le programme est jumelé à un organisme local déjà bien implanté dans le milieu qui signe convention avec la Ville de Montréal.

 

Le financement de base, octroyé par le biais d'un accord contractuel renouvelable, doit permettre de couvrir les frais relatifs au fonctionnement de leur structure (emplois, local, gestion courante, etc.). Le budget établi à l’époque est de 100 000$ par district, mais est révisé à la baisse à 50 000$/année juste avant la signature de la convention. À ce financement, s’ajoute une rémunération à la pièce (devis d’implantation).

 

Le programme débute officiellement en 1995 dans 20 districts

1996

17 districts électoraux de plus bénéficient du programme Éco-quartier, pour un total de 37 éco-quartiers.

1997-1998

14 districts électoraux de plus bénéficient du programme Éco-quartier, pour un total de 51 éco-quartiers.

2002

Les fusions et les défusions mène à une charte qui confie la responsabilité de la gestion et de l’encadrement du programme Éco-quartier entièrement aux arrondissements. L’identification des priorités locales, le mode de fonctionnement, l’ajustement de la programmation, l’attribution du soutien financier, l’approbation du plan d’action et des prévisions budgétaires relèvent des gestionnaires en arrondissement.

 

Les arrondissements, en collaboration avec les organismes hôtes du programme et les citoyens, adaptent graduellement le programme Éco-quartier aux réalités de leur territoire, aux besoins de leur population et à leur capacité et leur mode de gestion.

 

Quatre grands objectifs sont identifiés pour le programme Éco-quartier dans cette charte:

  • Améliorer de façon permanente la propreté des quartiers (Propreté)

  • Réduire les quantités de déchets et intensifier les collectes sélectives (Gestion des matières résiduelles)

  • Améliorer la qualité visuelle du paysage urbain (Embellissement)

  • Améliorer le patrimoine végétal des Montréalais.es (Nature en ville)

2006

Les Éco-quartiers vivent une véritable crise. Partout des arrondissements décident de fusionner les éco-quartiers d’un même arrondissement, faisant passer la quarantaine d’éco-quartiers restants à une vingtaine.

 

Ainsi, une nouvelle génération d’Éco-quartier vient au monde, ceux-ci sont plus gros et interviennent différemment, la proximité avec le territoire et le résident, si essentielle dans la vision initiale du programme est désormais restreinte. Il y a moins de porte-à-porte et moins de présence sur le terrain.

2007 à aujourd'hui

La même tendance se maintient pour le programme Éco-quartier, ils sont de plus en plus fusionnés par arrondissement pour être administré par un seul organisme. Il ne reste que deux arrondissements qui sont maintenus sous la forme d'origine (Ville-Marie et Côtes-des-Neiges - Notre-Dame-de-Grâce).

 

Un autre phénomène se dessine avec le temps, auparavant les organismes signaient des conventions de contribution financière, une majorité des organismes sont maintenant sous contrat de service avec leur arrondissement pour le programme Éco-quartier (12 en contrat de service versus 6 en convention de contribution financière en 2021).

Coordonnées

 Consultez notre carte des éco-quartiers et contactez-les ; la porte est toujours grande ouverte pour les initiatives citoyennes !

Cliquez sur les points de service pour connaître toutes leurs coordonnées

1/9