Ruelle verte

 

Une Ruelle verte portée par le programme Éco-quartier

 

Une ruelle verte est une ruelle renaturalisée par les riverains, en collaboration avec l'éco-quartier de l'arrondissement. Le projet d'une ruelle verte est d'abord un mouvement de résidents volontaires qui désirent se réapproprier l'espace de leur ruelle et ainsi améliorer leur qualité de vie en milieu urbain. Elles ont notamment l'avantage d'améliorer la qualité de l'air, réduire les bruits environnants, combattre les îlots de chaleur urbain, capter les eaux de pluie, mais surtout le resserrement du tissu social.

Le programme des ruelles vertes porté par les éco-quartiers s’inscrit à la suite des programmes Tournesol et Place au Soleil retiré en 1986 qui visaient surtout à régler les problèmes connus liés aux ruelles (dépôt sauvage de déchets, rétention d’eau, asphalte, insécurité,…).

Ce programme se veut cependant davantage marqué au coin de l’écologie et de la convivialité, visant à la fois le verdissement et la propreté de l’environnement mais aussi  l’appropriation et la socialisation de ces espaces typiques de Montréal et la mise en valeur du potentiel unique de création et de récréation, d’identification, qu’ils présentent pour les îlots et quartiers de Montréal.

Les résidents qui souhaitent verdir leur ruelle se regroupent en comité de ruelle. Ils transmettent leur intérêt à élaborer une ruelle à l’éco-quartier de leur arrondissement. L’éco-quartier joue un rôle décisif dans l’élaboration du projet, la recherche de financement, l’élaboration du projet et la pérennisation.

Le comité de résidents et l’éco-quartier déposent le projet à l’arrondissement. Ce dernier étudie le projet, le valide et fournit les permis nécessaires à la réalisation des travaux.

Depuis 1995, plus de deux cent cinquante ruelles vertes ont vu le jour et font maintenant partie du réseau montréalais.

Environ 46 kilomètres, soit 10% des ruelles de Montréal, ont été verdies jusqu'à maintenant. Elles sont si populaires que certains arrondissements reçoivent plusieurs dizaines de demandes de verdissement chaque année. 

Avec les éco-quartiers et en partenariat avec l’arrondissement, une ruelle verte coûte entre 20.000$ et 30.000$.

En 2012 : Plus de 60 ruelles vertes ont été crées ou bonifiées, soit une implication de plus de 1500 résidents.

En 2013 : Près de 50 nouvelles ruelles vertes ont été créées et 25 bonifiées.

En 2014 : Plus de 31 nouvelles ruelles vertes ont été créées 

En 2015 : Plus de 29 nouvelles relles vertes ont été créées 

 

    

 

Une ruelle verte doit correspondre aux critères suivants :

 

1.       Être le résultat de la mobilisation citoyenne (combien de citoyens se sont impliqués dans sa réalisation);

2.       Maximiser la rétention d’eau à la source;

3.       Réduire le pourcentage de recouvrement imperméable;

4.       Augmenter la superficie perméable;

5.       Augmenter la biodiversité en favorisant la plantation d’espèces indigènes (arbres, arbustes, grimpantes et vivaces);

6.       Favoriser l’apaisement de la circulation;

7.       Réduire les îlots de chaleur (diminution de la température estivale);

8.       Augmenter la propreté des lieux;

9.       Diminuer le vandalisme (graffitis, etc);

10.     Contribuer à l’embellissement des lieux (murales, etc);

11.     Réduire le niveau de bruit ambiant;

12.     Réduire le niveau d’odeurs nauséabondes;

13.     Favoriser le transport actif;

14.     Rendre les lieux plus sécuritaires;

15.     Être entretenue par les citoyens;

16.     Être un lieu de socialisation (enfants, fête de ruelle etc.);

17.     Constituer un aménagement durable;

18.     Contribuer à l’amélioration de la qualité de l’air.

 

 

 

Carte des ruelles vertes

Agrandir le plan

Légende

Vert foncé: Très bien    Vert pâle: Bien    Jaune: Moyen